l’Ébéniste

Couderc Maxime :

couderc-maxime
Couderc Maxime.

Né en région Toulousaine en 1986, j’y ai fait ma première expérience dans le domaine de l’ébénisterie en intégrant le Lycée professionnel des Métiers d’Art du Bois et de l’Ameublement à Revel (Haute-Garonne).

Après l’obtention de mon certificat d’aptitude professionnel en 2005 et de mon baccalauréat professionnel option ébéniste en 2007, j’ai décidé de poursuivre l’acquisition de connaissances par le voyage, en France et à l’étranger pendant huit années durant avec un esprit de partage et de transmission.

C’est donc en 2016 que j’ai souhaité fonder mon entreprise d’ébénisterie, agencement dans un domaine familial en Aubrac, situé dans le nord Aveyron reconnu pour les coutelleries de Laguiole et sa gastronomie.

L’esprit du créateur de mobilier :

Je suis d’un tempérament patient et j’ai le souci du détail, qualités indispensables selon ma vision du métier.

Je souhaite en faire un art pour contenter l’œil et l’esprit, par l’interprétation d’une idée allant de la recherche graphique jusqu’à la réalisation, dans le respect de l’œuvre et du client.

Cet art est un savant mélange entre savoir-faire traditionnel et l’intégration de nouveaux procédés contemporains (résine, luminaire type l.e.d., domotique, etc.).

Je mets mon expertise à votre service pour que chaque projet soit unique et de qualité supérieure.

L’atelier de l’ébéniste :

les termes
L’atelier au lieu-dit les Termes

Ce situant dans un petit village Aveyronnais nommé Saint Chély d’Aubrac, situé à proximité de rodez et à 2h30 de Clermont ferrand, de Montpellier et de Toulouse.

St Chély d’Aubrac fait partie d’une étape du GR 65 reliant le Puy en Velay à saint Jacques de Compostelle.

C’est dans un ancien corps de ferme familiale que j’ai installé mon atelier en 2015, ce qui fait de moi l’occupant de la cinquième génération depuis sa construction.

L’atelier a été conçu dans l’objectif d’avoir un espace de travail adapté et confortable, ouvert sur un paysage apaisant favorisant la créativité.

L’infrastructure routière permet d’être mobile et de proposer des prestations sur tout le territoire métropolitain.

 

 

les Termes
La grange en 1920